AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Oh My Holly Geek - Terminée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar


Holy Dolls


Poupée
Nom de la poupée : Charlotte
Pouvoir / arme : Bâton
Échelle de son humanité: 5,5/10

MessageSujet: Oh My Holly Geek - Terminée   Lun 16 Juin - 11:45

-Feuille d'identité-
Deschênes Marina




Nom : Deschênes. Pourquoi faites cette tête ?
Prénom : Marina. Mais oui, c’est son prénom !
Age : 15 ans et toutes ses dents !
Sexe : Féminin, of course, ça se voit, non ? 
Nationalité : Française, ‘ttention râleuse en vue *c’est quoi ce cliché ?*

Orientation sexuelle : Hétérosexuelle (bien qu’elle n’est rien contre les femmes ou les homosexuels hein !)
Métier : Lycéenne (comment ça c’est pas un métier ? Rester sept ou huit heures les fesses sur une chaise et vous comprendrez !). Secrétaire des Holy Dolls (c’est mieux déjà non ?)
Groupe : Holy Dolls, forcément !
Autres : Elle jure en français, elle peut insulter en français aussi et quand elle ne vous aime pas, elle vous parle en français comme ça, vous ne là faites pas chier !

Personnage sur l'avatar : Chiaki Nanami de Super Danganronpa 2



-Description physique-

 
Marina quand elle marche dans la rue, on se retourne sur son passage. Non pas à cause de sa beauté surnaturelle -c‘est pas vraiment le cas, elle est plus mignonne que belle- mais à cause de ses cheveux. On la remarque à trois kilomètres alentour et ce, même si on la perd. Ils sont … comment dire … comme un phare pour les bateaux le soir vous voyez ? En effet, la jeune fille à les cheveux violets. Non, ce n‘est pas une anomalie génétique, elle se les ai juste teint parce que « ça fait classe et ça fait comme on était dans un jeu vidéo». Marina possède des cheveux courts lui arrivant à peu de choses près entre les omoplates. La lycéenne est plutôt mignonne donc avec ses deux grands yeux violets -comme Liz Taylor vous savez ?-. Un violet plus foncé que ses cheveux cependant, pour faire un peu la différence bien sûr. Un petit nez en trompette et une petite bouche toute mignonne. Elle à une tête encore un peu enfantine mais ça viendra avec le temps !

Marina est petite. Enfin, elle se trouve petite. Elle mesure un mètre soixante pile poil. Pas un centimètre de plus pas un centimètre de moins. Si vous la rapetissez, elle sort les griffes, faites gaffe un Marina en colère est une Marina chat. Elle n’est pas bien grosse, environ quarante kilogrammes. Enfin, son ventre n’est pas gros c’est sa poitrine qui l’est un peu plus et elle n’aime pas ça du tout. Elle ne complexe pas mais ça attire les pervers en général donc … elle aurait préféré avoir une poitrine un peu moins voyante quoi. 

Ce qu’on remarque aussi, c’est son sac à dos nounours qu’elle traîne partout. Au lycée en tant que cartable -ce qui vaut quelques moqueries mais elle les ignore royalement- ou pour aller chez les Holy Dolls mais également son grand manteau à capuche. Elle s’habille généralement de vêtement qu’elle confectionne elle-même -parce que oui, elle est douée de ses mains la petite- avec un goût très particulier. Parfois ce sont pratiquement des cosplays de certains personnages de ses jeux préférés et parfois c’est plus sobre et soft. Bref, Marina c’est une mignonne lycéenne que l’on remarque à trois kilomètres pour son look décalé !

Il faut savoir aussi que Marina mordille son stylo ou le fait rouler entre ses lèvres quand elle réfléchit ou quand elle s‘ennuie. Difficile a dire parfois. Elle rougit facilement face à un compliment qu‘elle sent venir du cœur et devant le garçon pour lequel elle craque. Elle adore sa poupée. Il faut savoir que le matin, Marina n‘a pas bonne à grand-chose avec ses yeux mi-clos voir clos complètement. Bref, c‘est Marina quoi !
 

-Description mentale-

 
Marina c’est un peu le contraire de beaucoup de monde. C’est-à-dire que la jeune fille n’est pas du tout mais alors absolument pas du matin. Du coup, ne lui demandez rien le matin, vous n’obtiendrez rien de bon d’elle. Par contre l’après-midi ou le soir, vous pouvez y aller, c’est une vraie boule d’énergie capable du meilleur comme du pire. En fait, le matin, la secrétaire des Holy Dolls à les yeux toujours à moitiés ouverts quand il ne sont pas totalement fermés -genre la Belle au Bois Dormant mais version matin seulement quoi-. Qu’elle soit en cours ou autre part, dormir ne là gêne absolument pas. Ses professeurs ont prit l’habitude de la voir dormir en cours et d’avoir tout de même de bonnes notes. En fait, si elle est si basse de tension le matin c’est parce qu’elle joue beaucoup trop aux jeux vidéos le soir. Heureusement qu’il y a sa poupée sinon, elle resterait couché tous les matins jusqu’à midi. Lorsqu’elle dort, elle ne le fait pas à moitié, elle à le sommeil plutôt lourd en effet, il faut aussi savoir qu’elle à besoin de trois heures de sommeil de plus que la moyenne générale donc, vous imaginez ? Elle doit énormément dormir pour pouvoir être en pleine forme !
Cependant, lorsque Marina est réveillée -et bien réveillé-, elle est capable d’énormément de choses malgré son jeune âge. Par exemple, elle peut envoyer son boulot de secrétaire en une heure chrono et avec tout ce qu’elle doit faire parfois, croyez-moi, c’est un exploits. Ce n’est jamais bâclé, ne croyez pas ça. Au contraire, c’est toujours parfaitement fait. Elle est probablement la seconde meilleure secrétaire après Auguste des Artist Dolls -secrétaire qu’elle admire beaucoup d’ailleurs-. Elle peut aussi tricoter ou coudre des vêtements pour tout le monde sans problème. Elle peut faire ses devoirs à une vitesse vertigineuse -sauf la géographie- et elle peut finir un jeu vidéo si elle le souhaite. Bref, elle est vraiment capable de tout faire si elle s’y met à fond et si elle est parfaitement réveillée. 
Elle peut être aussi dangereuse quand elle est réveillée -enfin, dangereusement mignonne peut-être ?-. En effet, si elle croise des Rebellious ou des Cross Dolls, elle leur jette son sac nounours dans la figure et parfois, il peut être assez lourd. Pour les Bloody Dolls, elle leur colle un chewing-gum dans les cheveux, si elle en a un dans la bouche bien sûr. Bref, des attaques enfantines quoi. Bon, ça fait pas toujours plaisir m’enfin, c’est jamais bien dangereux en fait. 

En dehors de son obsession pour les jeux vidéos, son côté « dangereuse » et son deux de tension le matin, Marina est une jeune fille plutôt naïve et impressionnable. Elle arrive à avaler des bobards gros comme une baleine parfois. Si, si, je vous assure. Genre « Hier, j’ai un OVNI » ou « Tu sais, j’ai appris que la Créatrice était en fait un homme ». Elle va y croire et pourtant, elle sait que c’est faux, c’est juste qu’elle est trop naïve. Pour autant, elle est loin d’être une abrutie ! Quand elle voit la secrétaire des Cross Dolls, Karola -qui est aussi une grande amie à elle-, eh ben, elle ne peut pas s’empêcher de lancer des « Whaou ! », des « Elle est trop forte » qui prouve son admiration. Mais même sans ça, elle admire aussi Auguste, le secrétaire des Artist Dolls -qui pourtant n’est pas très fort physiquement-, elle l’admire pour son travail et le bassine pour qu’il lui dise ses secrets. Vous voyez le genre de fille que c’est ? 
Malgré sa naïveté, la jeune fille est toute de même assez intelligente. Voir très intelligente. Elle à beau dormir le matin au lycée, il n’empêche qu’elle arrive à avoir de bonnes notes ! Sauf en géographie mais ça, c’est autre chose. Elle possède un sens de la logique qui lui sert beaucoup en tant que secrétaire. Elle sait toujours par quoi commencer, quelles sont les priorités et ainsi, elle range son bureau et ses papiers dans cet ordre-là. Celui qui défait son ordre, elle lui fait bouffer quelque chose de pas bon -pas son sac nounours, elle veut bien le lancer à la gueule des gens mais elle veut pas de bave dessus !-. Marina, elle possède un sens aigu de l’organisation ce qui aide pas mal sa cheffe et les autres Holy ou même elle dans sa vie de tous les jours d’ailleurs. 

Marina est une lycéenne gentille, serviable et adorable avec les Holy et les Artist Dolls en priorité. Pour les autres, elle leur réserve quelques surprises -sauf certaines personnes dans ces groupes-là mais ça, c’est normal-. Elle aime aider les autres tant qu’elle le peut. Bon, parfois elle se fait un peu manipuler mais ça c’est autre chose hein. Elle dira rarement non à quelqu’un qui lui demande poliment de l’aider à faire quelque chose sauf si elle est déjà en train de faire son boulot ou qu’elle est à fond dans son jeu vidéo. Marina malgré son côté enfantin qu’elle montre beaucoup est en fait très mâture. Il faut dire qu’elle a vécu pas mal de choses qui l’ont fait grandir plus vite que les autres enfants. Du coup, quand elle parle pendant les réunions entre les différents « clans » ou même juste entre les Holy, on peut être étonné de ses paroles pleines de sagesse, de maturité. 

Marina aime cuisiner mais il faut savoir que sa cuisine est plutôt … exotique. Disons qu’elle aime bien mélanger le sucré-salé par exemple. Bizarrement, c’est toujours bon aussi, on ne sait pas vraiment comme elle fait mais elle le fait. Enfin, bon, il faut aimer sa cuisine quoi. Elle aime -adore ? Voue un culte ?- aux jeux vidéos. Elle aime tricoter et coudre -qui a dit que c’était une vieille ?-. Elle aime rire et s’amuser mais elle peut être également extrêmement sérieuse. Parfois, son regard se perd dans le lointain ou regarde le ciel et elle semble triste. Elle tente de le faire uniquement lorsqu’elle est seule pour ne pas que quelqu’un lui pose des questions mais c’est pas toujours facile. 


-Histoire-

 
Parfois, les histoires ne commencent pas par « il était une fois ». Au contraire. Mais parfois, ces histoires tristes peuvent bien se terminer. On ne sait jamais ce que nous réserve le destin. Dans tous les cas, l’histoire de Marina est de ce genre-là. Du genre qui ne commence pas par « il était une fois ».

Marina Deschênes est née en France dans une ville où le taux de chômeur était l’un des plus élevés. Ses deux parents étaient au chômage et donc, ils étaient très pauvres. Ils devaient parfois se priver pour manger mieux le lendemain. La nouvelle de sa grossesse aurait dû réjouir la famille Deschênes mais ils avaient peur de ne pas pouvoir nourrir leur enfant. Cependant, ils étaient bien trop respectueux de la vie et Madame n’avorta pas et ne tenta pas de se faire du mal pour avoir une fausse couche. Etre Maman avait été un rêve de petite-fille. Maintenant, elle ne savait pas trop quoi pensée. Bien sûr elle serait heureuse de tenir son bébé dans ses bras mais … Et si son enfant mourrait parce qu’elle n’avait pas assez de lait ? Comment ferait-elle ? Elle était certaine qu’elle s’en voudrait jusqu’à la fin de sa vie. Pendant neuf mois, le père tenta de se faire embaucher quelque part mais il n’obtenait que de petits boulots par-ci, par-là qui faisait tenir la famille un petit peu. Surtout quand on est intermittent du spectacle, c’est plutôt difficile. Cependant pour sa femme et son enfant à venir, il était prêt à tout.

Neuf mois s’écoulèrent et l’enfant naquit dans l’appartement familial. Une petite fille venait de pousser son premier crie. Marina. C’était son prénom. Marina. Pourquoi un tel prénom ? Parce que les parents aimaient l’eau et tout ce qui se rapportait à cela donc, leur choix avait été rapidement fait. En voyait la bouille angélique de leur enfant, les parents ont laissé échapper quelques larmes de joie. Quelques cheveux sur le crâne du bébé leur fît dire qu’elle aurait la même couleur de cheveux que son papa, c’est-à-dire aubrun. Quand elle leva ses yeux sur eux, ils ont découvert un monde violet. C’était extrêmement rare mais ça existait et ils étaient heureux que leur petite fille naisse avec cette particularité. Pourquoi ? Parce que les parents sont parfois un peu idiot devant leur premier né. Non ? Comme la mère l’avait redouté, elle n’avait pas assez de lait pour nourrir Marina. Enfin, ça, c’était quand elle ne mangeait pas à sa fin. Cependant, une voisine en avait bien assez et se portait volontaire pour en donner à l’enfant. Gratuitement en plus. 

L’enfant qu’était Marina ne comprenait pas tout. Pour elle, il n’existait que ses parents, son appartement et les jeux qu’ils inventaient ensemble faute de jouets. En effet, le père étant très créatif, il arrivait à inventer des jeux assez facilement. Le monde de Marina s’agrandit encore quand sa maman tomba une nouvelle fois enceinte. Un accident. Effaré c’était le mot qui convenait le mieux aux parents tandis que la petite fille de deux ans ne voyait dans l’arrivée de ce nouvel être qu’un nouveau partenaire de jeu. Neuf mois et deux semaines plus tard, un petit garçon naquit. Matthis. La petite fille était émerveillée par cet être qui était si petit … et qui dormait beaucoup. Pas trop la nuit malheureusement pour tout le monde. Matthis était plus fragile que sa grande sœur, il tombait plus facilement malade. Marina était pourtant déterminée à protéger son petit frère. 

Malheureusement, tout s’écroula un soir de printemps. Marina avait quatre ans, Matthis en avait deux. Les parents étaient égorgés financièrement, ils décidèrent d’abandonner leurs enfants. Décision prise à contre-cœur. Dans une valise, ils ont mis toutes les affaires de leurs enfants. Marina qui avait vu tout ça demanda alors :

« On part en voyage ? »

La mère ne pouvait pas regarder sa fille, c’est le père qui répondit :

« En quelque sorte oui. »
« Tu nous raconteras une histoire ? »
« … Oui »

La petite fille sauta dans les bras de son père avant de sautiller jusqu’à Matthis pour lui annoncer la nouvelle. Bon, à deux ans il ne devait pas comprendre grand-chose mais peu importait pour Marina. Madame Deschênes prit dans ses bras son fils tandis que Marina tenait la main de son père. Dans la main libre de ce dernier, il y avait la fameuse petite valise. Tandis qu’ils marchaient, le père racontait histoire sur histoire à ses enfants, si bien qu’ils ne savaient plus où ils étaient. Marina semblait fatigué alors, ils se sont arrêté sur un banc près d’un orphelinat. Les parents ont alors dit :

« Nous allons acheter à boire, Marina, veille sur ton frère veux-tu ? »

Un dernier câlin, une embrassade et les parents s’éloignèrent petit à petit. Marina balançait ses petites jambes d’avant en arrière tout en discutant avec son frère. Enfin, c’était plus elle qui discutait pour ne rien dire. Cependant, elle voyait bien que ses parents ne revenaient pas. Elle se leva et resta debout sur le banc, cherchant ses parents de toute sa hauteur. Elle est restée là longtemps avant que l’idée qu’ils ne reviendraient pas ne vienne s’ancrer définitivement dans son cœur. Elle se réinstalla sur le banc et décida de partir, d’essayer de retrouver la route de chez eux. Elle savait un peu lire mais le mot Orphelinat était inconnu pour elle. Elle attrapa la main de son petit frère, la valise et commença à marcher. Elle marcha longtemps -il lui semblait que c’était longtemps- avant que son frère ne s’arrête en la regardant avec de grands yeux suppliant. Il avait faim. Elle regarda à gauche et à droite. Elle ne reconnaissait rien. Elle l’emmena dans une petite ruelle où elle l’installa. Elle chercha dans la valise mais à part des vêtements et des couvertures, il n’y avait rien à manger. Elle soupira. Elle alla chercher à manger. Elle trouva un étale de fruit et s’approcha doucement, le gérant était occupé avec une belle dame. Elle chaparda deux fruits avant de s’enfuir. Le gérant l’avait vu. Il tenta de la courser mais elle lui échappa. Elle rejoignit son frère, effrayée mais fière d’avoir réussi à lui emmener à manger. Il dévora son fruit tout comme elle dévora le sien et ils se sont endormi l’un contre l’autre. 

Quatre ans ont passés. Matthis était devenu plus grand mais toujours aussi faible de constitution ce qui, dans la rue n’était pas la meilleure des choses. Sa grande sœur était devenu une personne dotée d’une dextérité de vol hors du commun. Elle savait également se battre maintenant. Enfin, elle envoyait son poing ou son pied là où elle pouvait et si ça touchait, c’était tant mieux avant de s’enfuir en courant. Elle veillait sur son frère, ne le laissant pas voler quoi que ce soit. Elle ne voulait pas qu’il soit comme elle. Elle voulait le préserver. Elle connaissait à présent les moindre recoin des quartiers pauvres qu’ils côtoyaient. Elle savait où aller pour piquer quelque chose. Elle savait par quelle route passer pour éviter la police etc. Elle était devenue une experte en quelque sorte. Son petit frère était son monde et elle ne l’abandonnerait jamais. Un jour, alors qu’elle revenait d’une de ses expéditions pour chercher de la nourriture, elle trouva Matthis allonger de tout son long sur le sol. Elle avait tout de suite comprit que quelque chose clochait. Elle laissa tomber ce qu’elle avait prit et toucha son front. Il était brûlant. Elle lui donna à boire avant de lui donner tout ce qu’elle pouvait pour lui tenir chaud. Elle repartit en courant dans les recoins de la ville vêtu uniquement de son pull et de son pantalon alors qu’il faisait très froid dehors. Elle courut de partout et rattrapa un vieil SDF qui avait été médecin militaire. Elle le ramena vers son frère et son diagnostique tomba : pneumonie. Le vieil SDF prit dans ses bras le petit garçon, Marina prit toutes leurs affaires et ils sont partis voir un autre médecin qui pourrait lui donner gratuitement de quoi le soigner. 

« La pneumonie de Matthis est bien avancée malheureusement. »
« Qu’est-ce que ça veut dire ? »
« Ca veut dire que ton petit frère va mourir. »
« NON ! »

C’était ce que le médecin lui avait dit. Elle rentra dans la chambre où le petit garçon était soigné. Il était si faible. Les larmes de Marina lui ont montés aux yeux et elle pleura sur les draps. La main de Matthis passa dans ses cheveux et il lui sourit doucement, comme s’il savait. Il se décala un peu pour qu’elle puisse se poser à ses côtés. Elle entra dans les draps.

« Marina, tu te souviens, tu me racontais toujours une histoire quand j’étais petit. Ma préférée, c’était l’histoire de l’étoile. Tu peux me la raconté ? »
« Tout ce que tu veux Matthis. »
« Grande-sœur ? »
« Oui ? »
« Vis s’il te plaît. »
« Ne me laisse pas. »
« Raconte-moi l’histoire ! »
« D’accord. Il y a très très longtemps, un petit garçon vivait dans un lointain royaume. Ce petit garçon était très beau mais il était aussi très gentil. Il était le préféré de ses parents et le préféré du village. Mais, il y avait toujours des jaloux et le petit garçon était parfois insulter. Jamais il ne haussa le ton, jamais il n’en voulu à personne. Un jour, alors qu’il regardait le ciel, il vît briller une étoile. Cette étoile se rapprochait de plus en plus et vient briller juste devant lui. L’étoile se mit alors à parler : « Gentil petit garçon, pourquoi regardes-tu les étoiles ? ». Le petit garçon répondit alors : « Parce que les étoiles sont magnifiques et mystérieuses. ».  L’étoile ajouta : « Gentil petit garçon, veux-tu faire un tour sur mon dos et voir le ciel ? ». Le petit garçon accepta et ils s’envolèrent tous les deux. Elle lui fît découvrir le ciel. Il comprit alors qu’il n’était pas bleu les jours de soleil ou gris les jours de pluie. Il découvrit son immensité. Il salua les autres étoiles qui lui rendaient son salut avec un sourire jovial. L’étoile le re-déposa sur la terre et elle lui dit : « Gentil petit garçon, un jour, tu seras une étoile toi aussi si tu restes gentil ». Il promit alors de rester lui-même et elle s’en alla. Le petit garçon tient sa promesse et après une vie heureuse, il s’envola de nouveau pour le ciel pour y demeurer à jamais. On dit encore aujourd’hui que son étoile brille et qu’elle réchauffe le cœur des âmes perdues. »
« Tu crois que je deviendrais une étoile ? »
« Oui, j’en suis sûre ! »

Le sourire de Matthis était serein. Il s’endormit doucement. Sa sœur resta éveillée toute la nuit. Au matin, il leva un œil faible. Il réussit à dire :

« Je t’aime Marina. Merci. »

Avant de lancer son dernier soupir. Marina hurla de douleur avant de prendre le corps de son petit frère tout contre elle. Elle se balança d’avant en arrière et murmura quelques mots également. Le médecin arriva et comprit que ce n’était pas le moment de parler. Il resta donc à l’entrée de la chambre et ne bougea pas jusqu’à ce que Marina ce calme. Il s’avança vers elle et elle se jeta dans ses bras pour pleurer de nouveaux. Il sentait qu’elle avait besoin de la chaleur d’un être humain. Il entoura ses frêles épaules de ses mains mais ne dit rien, il la laissa pleurer jusqu’à ce qu’elle s’endorme. Il décida de l’emmener dans une autre chambre avant de préparer le petit garçon pour des funérailles qu’il organiserait. Il méritait d’avoir une sépulture décente.

 Quelques jours après la mort de Matthis, une commémoration dans l’intimité fût célébré puis, le prêtre donna les derniers récit avant que la terre ne commence à recouvrir le petit cercueil. Marina pleurait mais ne semblait rien voir, rien entendre. Elle était comme un zombie. Comme si on lui avait arraché une partie de son âme. Le médecin qui avait tenté d’aider le petit garçon  ramena Marina chez lui sans qu’elle ne s’en aperçoive vraiment. Elle se laissait faire. Elle restait assise dans un coin du canapé, les yeux dans le vague. Pendant deux jours entiers elle ne mangea rien du tout. Au troisième, le médecin là força un peu afin qu’elle reprenne des forces. La nuit, il l’entendait pleurer et appeler son petit frère. Elle essayait d’être discrète mais ses plaintes juste à côté de sa chambre brisait son cœur à chaque fois. Elle resta chez lui pendant près d‘un an, essayant de se remettre petit à petit de la mort de son frère. Le médecin lui apprit à lire, à écrire, à compter et tout ce qu’elle devait savoir à son âge. C’est aussi grâce a lui qu’elle à pu voir la vie d’un côté plus joyeux, de découvrir une vie chaleureuse de « famille ». Elle comprit alors qu’il n’était pas nécessaire d’avoir des liens de sang pour former une famille. Elle aimait bien cet homme qui le lui rendait bien. Cependant, la rue était un peu son élément, elle avait vécu là-bas pendant quatre ans et, bien qu’elle lui ai volé en quelque sorte son frère, elle souhaitait y retourner parce qu’elle y avait apprit quelques petites choses très utiles dans la vie. Elle lui annonça son intention de partir. Il accepta, il n’avait pas d’autres choix mais lui fît jurer de revenir l’hiver pour se protéger du froid et de venir le voir régulièrement pour un check-up. Elle le lui promit. Le lendemain matin, elle repartait. 

Comme elle n’avait plus Matthis avec elle, elle pouvait aller plus loin, explorer d’autres endroits dont le port où elle n’était jamais allée. Elle savait qu’elle pouvait replonger dans sa déprime à tout moment. Déprime qui était présente depuis la mort de son frère. Elle explora tout le port, rencontra des marins qui parlaient avec elle. Elle avait de la bouffe parfois gratuite quand les capitaines n’étaient pas aux alentours, elle regardait les bateaux s’éloigner. Elle aimait cette ambiance. C’était bruyant le matin et elle ne pouvait jamais vraiment ce reposer mais elle se sentait en sécurité sur le port. Elle ne savait pas pourquoi. C’était ainsi. Cependant, elle tenait sa promesse au médecin. Elle lui racontait tout ce qu’elle voyait, tout ce qu’elle vivait. Elle reprenait goût à la vie petit à petit et le médecin ne pouvait qu’en être heureux. Elle passa l’hiver chez lui, comme elle le lui avait promit et elle allait tous les jours au cimetière pour aller voir la tombe de son petit frère et pour lui parler. Elle faisait comme s’il était là, elle lui racontait toutes ses histoires et d’autres qu’elle inventait totalement. Elle se sentait ainsi plus proche de lui. Pour Noël, le médecin lui offrit son sac à dos nounours qu’elle traîne depuis partout avec elle. Elle lui avait fait une sorte d’écharpe. A l’époque, elle ne savait pas aussi bien coudre et tricoter que maintenant. La pauvre écharpe était rugueuse, les fils partaient dans tous les sens, elle s’effilochait. Bref, c’était une catastrophe mais le médecin n’en avait que faire, il était heureux qu’elle ai pensé à lui. 

Au printemps, elle était repartie. Elle était repartie avec un cœur plus léger. Avec de nouveaux vêtements. Avec la certitude que quelqu’un l’aimait quand même. L’aimait pour ce qu’elle était. Elle retourna au port où elle vit de nouveaux les marins qui ont été rassurés de la voir reparaître devant eux. Elle avait grandi la petite Marina mais elle restait plus petite que la moyenne. Elle les regardait partir et revenir. Elle ne s’en lassait jamais. Elle aimait les voir et puis, quand ils avaient une pause, ils lui racontaient leurs voyages, inventant certains passages qu’elle pensait vrai. Ils voyaient alors ses yeux s’illuminer, elle qui avait parfois des yeux si triste, si mélancolique. Ils l’aimaient bien cette petite. Ils redoutaient qu’elle n’avait pas de famille mais n’imaginait pas qu’elle vivait dans la rue. Enfin, un peu pour certains vu qu’elle n’allait pas à l’école … 

Un jour, le capitaine d’un bateau la remarqua alors qu’elle observait de prêt ce dernier. Elle tenta de toucher la proue du bateau mais c’était trop loin pour elle. Elle faillit tomber dans l’eau. Il l’avait rattrapé avant en fronçant les sourcils. Elle s’était reculée, tremblante de peur mais reconnaissante envers l’homme qui dit avec un accent prononcé :

« Tu dois pas rester là girl ! »
« Pou … Pourquoi ? »
« C’est dangereux. »
« Qu’est-ce que ça veut dire girl ? »
« Fille. Prononce le mot correctement girl ! »
« Girl »
« C’est mieux. »
« Tu es la fille d’un de mes marines ? »
« Marina c’est mon nom, pas marines ! »
« Marines c’est les hommes sur le bateau ! »
« Ah ! Oui, oui. »

Un jour, un marin lui avait conseillé de dire qu’elle était la fille de l’un d’entre eux pour éviter trop de problèmes et ce conseil était resté graver dans sa mémoire. Elle avait donc sorti ça comme si c’était naturel. Le capitaine dit alors :

« Où est ta mama ? »

Elle ne répondit pas à sa question. Elle baissa simplement la tête et il comprit de travers. Il pensa qu’elle était morte alors, il s’excusa. Le capitaine décida de lui faire visiter le bateau. La petite fille en était ravie. Elle découvrit donc tout ce qu'on ne pouvait pas voir de l'extérieur. Les cales où étaient entreposés ce que transportait le bateau. La salle des machines. Le poste de commandement. Les couchettes pour les marins. Bref, tout. Elle apprit des termes marins tout comme elle commençait à apprendre une autre langue grâce au capitaine. Ils croisaient de temps en temps un marin qui regardait la petite fille et le capitaine avec de grands yeux étonnés. Le capitaine, quand elle toucha de nouveau la terre lui demanda où elle vivait quand son père partait. Marina n'était peut-être pas allée à l'école mais son esprit réfléchissait très vite. Elle savait qu'elle ne pouvait pas dire qu'elle vivait dans la rue alors, elle répondit tout simplement :

« Je vais chez des amis(es).»
« Ce n'est pas une vie pour une little girl de ton âge. Tu as besoin de ton father.»

Elle haussa simplement les épaules et shoota dans un cailloux qui se perdit dans l'eau. Le capitaine gratta sa barbe naissante et reprit donc :

« Tu veux faire un voyage ?»

Marina leva les yeux vers lui. Il semblait sérieux. Elle hésita, se balançant d'un pied à l'autre, regardant à droite et à gauche. Elle sembla finalement se décider, hochant la tête pour dire "oui". Quelques jours plus tard, elle embarqua avec eux. Elle avait tenté de dire au médecin qui l'avait recueilli qu'elle partait mais il n'était pas chez lui. Elle lui laissa donc un petit mot énigmatique : « Je suis partie en voyage avec Enéïd». L'Enéïd étant le nom du bateau. Elle fût tout de suite adopter par l'équipage qui ont commencé à lui donner les bases de la langue du pays où ils allaient. Marina apprenait vite et bien. 

Lorsqu'ils ont accostés, la petite fille découvrit un port et, plus loin, une ville totalement différente de l'endroit où elle vivait. Elle s'éloigna, s'éloigna et se perdit dans la ville. La nuit commençait à tomber et elle avait faim. Elle tenta de voler à plusieurs reprises, sans succès. Elle rentra dans quelqu'un, s'excusa dans sa langue maternelle avant de partir en courant. Cependant, la personne bousculée la suivi et la rattrapa. C'était une Holy Doll. Elle lui demanda où elle vivait, son nom et ce qu'elle faisait là. Marina lui dit son nom puis le mot "boat" ce qui a suffit à la Holy pour comprendre ce qu'elle voulait dire. Elle l'entraîna au QG des Holy Dolls qu'elle ne quittera plus.

Grâce à eux, elle devient parfaitement bilingue. Grâce à eux, elle a pu se mettre à niveau et entra dans la bonne classe. Grâce à eux, elle a découvert les jeux vidéos. Grâce à eux, elle a découvert les Poupées et les Clans. Grâce à eux, elle a découvert une famille. Enfin, elle se sentait totalement chez elle. Elle commença bas dans l'échelle des Holy Dolls. Cependant, elle s'investissait de plus en plus et cela se voyait. Elle gravit les échelons un à un avec une vitesse impressionnante et elle devient la secrétaire appréciée et craintes pour ses attaques des Holly Dolls. 

Moins d'un an avant sa nomination, la Cheffe du clan et un subordonné l'ont emmené voir quelqu'un. La Créatrice. Marina savait ce que cela signifiait. Comme personne ne voulait jamais parler de cette dernière, lorsqu'elle l'aperçut, elle ne pu s'empêcher de s'exclamer :

« Wow, elle est trop belle !»

Avant de plaquer une main sur sa bouche. Elle s'installa et tenta de rester calmement assise pendant qu'on discutait. Le Créatrice devait certainement chercher LA Poupée parfaite. Finalement, elle disparut et revient avec une jolie petite poupée nommée Charlotte. Marina avait des étoiles dans les yeux et la première chose qu'elle à faite c'est prendre dans ses bras la Pourpée pour lui dire qu'elles allaient bien s'entendre, qu'elles allaient être super amies toutes les deux. Aujourd'hui, Charlotte "subit" la folie de sa maîtresse. En effet, tous les jours elle change de vêtement, heureusement qu'elle n'a jamais tenté de lui faire changer de couleur de cheveux !




-And you ?-
Ton petit surnom~

Sexe : Voyons on ne se connaît pas /TRAINCAMIONAVION/. Ahem, féminin
Âge : 22 ans
Comment avez-vous découvert ce forum ? : Par Partenariat
Qu'en pensez vous ? : Il est vraiment cool, j’aime le contexte ! Par contre, c’est super dur de choisir entre les prédéfinis (enfin, j’ai eu trois coups de cœur absolu donc voilà xD)
Dernière petite question : êtes vous une patata ninja ? x) *lance une patate dans ta figure* Tu l’avais pas vu v’nir celle-là *evil laugh avant de se rétamer comme il le faut*

Fiche faite pour Puppet Master, ne pas copier sans autorisation


Dernière édition par Marina Deschênes le Mar 24 Juin - 14:36, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Artist Dolls


Poupée
Nom de la poupée : Raven
Pouvoir / arme : Un truc bizarre mais pratique + POUVOIR DE SHAKESPEARE DANS TA FACE
Échelle de son humanité: 8/10

MessageSujet: Re: Oh My Holly Geek - Terminée   Lun 16 Juin - 15:31

Merci de t'être inscrite, et bienvenue dans notre humble forum! Et tu as pris Marina, c'est trop cool ** Donc bonne chance pour la suite (ce que tu as déjà fait est trop cool! Very Happy) et on t'aime ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Bloody Dolls

Métier : Espionne uesh

Poupée
Nom de la poupée : Red
Pouvoir / arme : FAIRE DES BISOUUS - nan mais t'as cru quoi ? éwè Une méga faux de la mort. On est pas la poupée d'un BD pour rien.
Échelle de son humanité: 6/10 ( comme sa maitresse, c'est trop touchant ♥ ;w; )

MessageSujet: Re: Oh My Holly Geek - Terminée   Lun 16 Juin - 16:06

Bienvenuuuuuuue ( encore une fois, mais là t'as vu, c'est plus officiel parce que tout le monde peut le voir /out/ )
J'adore comment tu as décris le physique de Marina, c'est... rafraichissant x'D ♥
*s'enfuit avant qu'on ne lui mette du chewing gum dans les cheveux*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dream-your-life.forums-actifs.com/


avatar


Holy Dolls

Métier : Organisatrice de mariages - garde du corps
Localisation : Dans le temple du coin~

Poupée
Nom de la poupée : Bride
Pouvoir / arme : Un couteau
Échelle de son humanité: 7/10

MessageSujet: Re: Oh My Holly Geek - Terminée   Lun 16 Juin - 16:16

HIIIIIIII *coure partout en sautant de joie*
C'est ma réaction quand j'ai vu que Marina était prise 8D
Mille fois bienvenue, en plus ta fiche est trop géniale ♥
Une petite question : Quels étaient tes autres coups de cœur en prédéfini ? :3

Et aussi ta poupée, qui était déjà faite mais que je poste ici parce que voilà, c'est plus clair comme ça :

-Feuille d'identité-
Charlotte





Prénom : Charlotte 
Arme(s) : Un bâton.
Spécialisation : Stratégie
Point faible : Résistance
Échelle d'humanité : 5,5/10

Personnage sur l'avatar : Elize Lutus de Tales of Xillia 

Charlotte, de son surnom Lotte, est une poupée qui semble tout droit sortie d'un jeu RPG comme ceux que sa maîtresse aime tant. Bien sûr, ses vêtements sont aussi confectionnés par Marina qui prend bien soin de la rendre la plus mignonne possible, comme une poupée quoi. 
Résultat, elle change de tenue chaque jour. Les paris sont d'ailleurs ouvert chez les autres groupes, qui se demandent de quelle couleur sera la robe de Lotte le lendemain. 
Celle-ci n'est pas la plus développée des poupées sentimentalement parlant, et malgré sa bouille trognonne elle n'a presque aucun contact avec les autres Dolls. 
• Elle a de solides bases en médecine, très pratique pour soigner les éventuels blessés des attentats des Bloody Dolls. 





Bonne continuation de fiche, bon courage ! *・゜゚・*:.。..。.:*・'(*゚▽゚*)'・*:.。. .。.:*・゜゚・*

_________________


Alyssa discute en Saddlebrown et Bride en Cornflowerblue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Holy Dolls


Poupée
Nom de la poupée : Charlotte
Pouvoir / arme : Bâton
Échelle de son humanité: 5,5/10

MessageSujet: Re: Oh My Holly Geek - Terminée   Mar 17 Juin - 8:52

Merci à toutes du coup (ça manque de garçon *regarde un certain garçon dans les prédéfini xD*)
Bwef ! 
Je suis contente que cela vous plaise ** Je suis rassurée ! J'ai déjà vu quelques fautes que je corrigerais à la toute fin de ma fiche Smile
Ma pourpée est so cute ** *Marina à l'oeil qui brille fufufuf /SBAFF/*
Attention, mon histoire sera triste (en même temps avec ce que vous lui avez noter TT. Bwef ! xD)

Pour mes autres coups de coeur, il y avait : Karola (Cross Dolls) & Auguste (Artist Dolls) ! Je vous promets que j'ai du lancer un dé pour choisir xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Holy Dolls

Métier : Organisatrice de mariages - garde du corps
Localisation : Dans le temple du coin~

Poupée
Nom de la poupée : Bride
Pouvoir / arme : Un couteau
Échelle de son humanité: 7/10

MessageSujet: Re: Oh My Holly Geek - Terminée   Mar 24 Juin - 15:09

Ta fiche est parfaite :3
Comme les fautes ont été corrigées, je te valide et t'ajoute dans ton groupe o/
Les Holy Dolls vaincront 8D

_________________


Alyssa discute en Saddlebrown et Bride en Cornflowerblue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Oh My Holly Geek - Terminée   

Revenir en haut Aller en bas
 

Oh My Holly Geek - Terminée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Codage] Fiche de personnage - Holly Smythe [ Terminé - Louna Blake ]
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Puppet Master :: Le Forum et les Personnages :: Les Présentations :: Les Présentations validées-