AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [STAFF] Mais quel est donc ce petit personnage ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar


Holy Dolls

Métier : Organisatrice de mariages - garde du corps
Localisation : Dans le temple du coin~

Poupée
Nom de la poupée : Bride
Pouvoir / arme : Un couteau
Échelle de son humanité: 7/10

MessageSujet: [STAFF] Mais quel est donc ce petit personnage ?   Dim 30 Mar - 21:33

-Feuille d'identité-
Fey Alyssa




Nom : Fey
Prénom : Alyssa
Age : 20 ans
Sexe : Féminin
Nationalité : Américaine (des Etats-Unis)

Orientation sexuelle : Bisexuelle, elle ne sait pas encore définitivement si elle est attirée par les hommes ou par les femmes.
Métier : C'est une organisatrice de mariage assez connue, et aussi la garde du corps de certaines personnes éminentes chez les Holy Dolls.
Groupe : Holy Dolls
Autres : A l'accent des "States" yeah. En plus elle adore le catch...

Personnage sur l'avatar : Okita Sougo (female) de Gintama


-Description physique-
Car pour moi, tu es la plus belle, tu me donnes des ailes~


Al est une jeune fille, même une jeune femme, de tout ce qu'il y a de plus simple, et en même temps elle est corporellement assez compliquée. C'est une fille qui, même si elle ne l'avoue jamais, aime bien s'occuper d'elle et de son corps. Al le cultive donc régulièrement en faisant du sport quotidiennement, notamment du catch, et ne mange que des choses saines. Elle abolit totalement la grosse bouffe américaine, comme des gros burgers bien gras avec du ketchup et de la mayonnaise, bien que ceci vienne de son pays natal. Son corps est donc bien sculpté, et aussi très musclé naturellement, c'est pourquoi la jeune américaine s'arrange toujours pour cacher ses bras un peu trop musclés à son goût.

Ses longs cheveux qui oscillent entre les couleurs sable et châtain, sont attachés en une grosse couette de côté et fréquemment décoiffés de façon artistique. Car malgré ses épis, la chevelure de la brunette est lavée, mais pas forcément avec du shampoing, car ça l'abîme à force, et peignée tous les jours, durant une heure, pour qu'ils soient à chaque moment de la journée brillants sans sembler gras et doux comme de la soie. Ils sentent en plus un délicat parfum d'orange ou de pomme, bref des senteurs souvent fruitées, car Alyssa aime tester de nouveaux shampoings et huiles odorantes chaque jour. La jeune fille est aussi une adepte des conseils beauté pour avoir des cheveux plus sains et bien nourris, alors elle s'amuse à mettre des œufs dessus parfois. Il ne faut pas oublier les huiles essentielles et le vinaigre qu'elle s'applique, et ce n'est pas rare de la trouver faire ses courses pour ses cheveux. Ceux-ci sont lisses et forment une frange qui retombent souvent entre ses deux yeux.

Ses yeux sont d'une couleur particulière, un peu marrons, plutôt rouges. C'est une légère modification génétique qui lui fait briller ses prunelles d'une lumière sang, qui illumine la nuit, comme les chats. Ils sont surmontés de cils fins, et ses paupières ne portent jamais de maquillage et restent ainsi totalement naturelle.

Al prend bien sûr et avant tout soin de sa peau du visage, qui est bien rose et en bonne santé tel une belle pêche fraîchement cueillie. Le seule artifice que la Holy Doll se met sur son minois, c'est un léger fond de teint. Elle n'aime pas se maquiller beaucoup et devenir comme un clown, et préfère de loin le naturel. Étrangement, malgré le caractère de la jeune femme, elle ne sourit que peu, préférant aborder une expression plutôt sérieuse, ce qui contraste parfois avec ses paroles. Mais son sourire est réconfortant et chaleureux, et il est encore plus précieux car c'est un moment rare.

De loin, elle semble être une jeune fille de taille moyenne, et sa démarche ne montre rien de sensuel ou de féminin. Au contraire, elle marche d'un pas droit et assuré, la tête haute. Alyssa porte souvent des habits noirs, et principalement son uniforme de garde, un manteau avec un pantalon et des bottines. Elle a à la main la plupart du temps son ombrelle, qui lui sert d'arme, car celle-ci a un fusil intégré. Parfois, une épée pend à sa ceinture, au cas où un monsieur trop entreprenant venait à l'embêter...


-Description mentale-
She's a lady~


« Alyssa est une Holy Doll. C'est donc une personne douce, gentille et qui aide les autres. En ajoutant son optimisme et sa joie de vivre, n'est-ce pas une fille merveilleuse ? » nouvelle recrue des Holy Dolls

Sauf qu'Alyssa est clairement, sous sa carapace de gentille fille, quelqu'un de violent et qui aime régler les choses par une bonne bagarre, voire par le meurtre. Au moins, quand tu es mort, tu te tais. Heureusement, elle a réussi à contenir ses pulsions, et ne synthétise ses envies de sang que dans sa tête, ce qui a le don de la calmer et de lui faire un bien fou. Sinon, elle n'est pas susceptible et prend bien toutes les insultes. Elle ne supporte simplement pas qu'on essaie de faire du mal à elle ou à ses amis.

Mais alors pourquoi est-elle dans les Holy Dolls ? Car le but de ces gens est la paix. Et Alyssa veut la paix, pour au moins la connaitre, à la place de sa mère qui voulait la voir et qui ne l'a jamais vue. L'américaine aspire aussi à aider les autres, et ne résiste jamais à une personne en danger. C'est pour cela qu'elle se force à contenir ses émotions. Elle se défoule dans sa chambre, et il n'est pas rare d'entendre les murs vibrer ou de la voir le poing en sang à force de frapper. 

« Une fois j'ai eu super peur, j'ai genre vu Alyssa avec du sang plein la tête. En fait, c'était parce qu'elle s'était battue dans la cantine avec une bouteille de tabasco. » collègue Holy Doll d'Alyssa

[Fiche d'Alyssa, par Luna]

Une jeune fille assurément forte. Elle soulève facilement des objets lourds. Peut être grâce à ses deux heures de sports quotidiennes ? 

Talents ? 
• organiser les choses. Elle adore avoir des trucs à commander, des petits ordres à donner, pour que tout soit parfait. Je lui ai donc recommandé d'être une organisatrice de mariage. Ça lui réussit bien, on dirait. 
• l'escrime. C'est une combattante hors pair. Je l'ai tout de suite repérée comme ayant un talent fou, alors le coach l'a entraînée pour qu'elle soit une bonne garde du corps. 

Hobby ? 
• prier ? Elle a l'air de beaucoup croire aux religions. En fait, Alyssa en a plusieurs. Elle croit à toute les religions. C'est étrange... 
• faire du catch. Assez bizarre, mais dans les souterrains elle est connue. Je crois. 

[fin du rapport]

« Les grandes qualités d'Alyssa ? Surement sa joie de vivre. Une fois, elle a débarqué dans le lieu de vie et nous a demandé de débusquer avec elle des martiens dans la ville... » Holy Doll anonyme

Alyssa aime bouger, et faire des conneries. Toujours à chercher des rumeurs, pour essayer de chercher si elles sont vraies ou fausses. Cette jeune fille est tellement impressionnable qu'elle n'hésitera pas à croire à votre histoire de fromage mutant dans les égouts. Mais le mieux, c'est quand elle fait ses virées. Dans des lieux assez exotiques, d'ailleurs, comme des champs de maïs ou des usines. 

La brunette a vraiment un côté complètement décalé et déluré, car elle  a parfois la fâcheuse tendance à s'entraîner au catch sur les personnes de son groupe. La jeune femme débarque d'un coup en courant, prend son élan et saute avant de faire des roulades en l'air puis de retomber sur une pauvre nouvelle recrue qui ne l'a pas vue venir ou qui n'a pas encore l'habitude en criant : "GERONIMOOOOO" Puis de se relever, se lever un pouce et de dire fièrement : "Finish him ! Fatality ! " Elle peut aussi varier, en gueulant "KOWABUNNGAA" et de s'éjecter jusqu'à rencontrer quelqu'un. En plus, le tout avec un air très sérieux. Et ce n'est pas rare qu'elle appelle certaines personnes de son âge "bro" ou "sis".

Tiens, parlons de son air sérieux. Al est très populaire dans son groupe pour ses blagues et ses piques qu'elle lance avec toujours sans sourire. Son humour pince-sans-rire et ironique ne sont pas à la portée de tout le monde, mais elle s'en moque si on ne la comprend pas, le principal c'est que ça la fait rire dans sa tête. 

« Une fois, Alyssa a cuisiné. Je ne sais toujours pas si elle a voulu me tuer délibérément, mais en tout cas j'ai passé trois jours à l'hosto. Je savais que je n'aurais pas du manger ces cannellonis fluos et brillants comme du métal. » Akane, amie d'enfance d'Alyssa

La cuisine d'Alyssa est mortelle. Vraiment. Il n'y a rien d'autre à dire. 

« Mon avis sur les groupes ? Les Artist Dolls sont juste des intellos bobo, les Cross Dolls sont étranges (mais charismatiques, je ne le nie pas), les Rebellious Dolls... rebelles, les Bloody Dolls tarés, le meilleur groupe c'est les Holy Dolls hé hé. On a une super église à nous tout seul, et en plus le bunker des Bloody Dolls ne nous atteint pas, aucun risque de nous faire exploser. » Alyssa Fey





-Histoire-
C'est un beau roman, c'est une belle histoire~


[Notes de la séance de psychothérapie du : xx/xx/xx, par Luna] 

« Alors. Il faut que je raconte mon histoire, car cela m'aidera ? Comme vous le voulez. Je vais essayer de dire le plus possible la vérité. Heureusement que j'ai une plutôt bonne mémoire. 

Je suis donc née il y a 20 ans. La guerre n'était pas encore finie, mais le traité de paix allait être signé. Ma naissance a eu lieu presque le jour où nous étions en paix. Mais ma mère n'a pas supporté mon accouchement, et elle est morte. Pauvre maman, qui voulait tant voir un monde sans violence... Enfin, c'est pas comme si le monde d'aujourd'hui est tout rose. 

Je n'ai pas énormément de souvenirs de ma tendre enfance, à part le fait que mon vieux père prenait soin de moi. Ha ha, je me rappelle quand il m'avait offert une poupée. Ma première poupée. Elle n'était pas de très bonne qualité, mais ça me suffisait. Nous n'étions ni pauvre, ni riche. Mon père touchait l'argent de sa retraite, et aussi pour avoir été un soldat durant la guerre. Je ne vous avais pas raconté qu'il fut un soldat héroïque ? J'étais fière de lui. Mais ce pauvre homme devenait âgé... 

Il avait s'était marié ma mère, alors qu'elle avait 30 ans et lui 50. Attendez que je fasse le calcul... Ils avaient eu du mal à avoir un enfant, alors maman ne m'eut qu'à 40 ans. Et mon père en avait vingt de plus. Vous comprenez, élever un gosse à 60 ans, c'est dur. Aujourd'hui, s'il était toujours vivant, il aurait 80 ans. Ah ah ! J'aurais eu un vieux père, tout croulant. C'est quand même amusant qu'ils se soient mariés, alors que maman avait mon âge. Papa m'avait souvent raconté leur histoire, à tout les deux. J'étais petite mais je me souviens encore de ce qu'il disait :

"Je fus un jeune homme, bien avant la guerre. Quand j'avais 20 ans, ta mère n'était même pas née. Je ne l'ai rencontrée que juste avant que la catastrophe ne se déclenche. C'était triste, nous nous étions à peine mariés que je devais partir pour me battre. Ta mère était une femme magnifique. Alors, j'étais bien plus vieux qu'elle, et pourtant nous sommes tombés amoureux. Comme quoi, l'amour n'a pas d'âge. Mon seul regret est de ne pas t'avoir eu plus tôt, pour ne pas que tu t'encombres d'un vieux gâteux. Heather et moi habitions dans la même campagne. Elle s'était retrouvée coincée sur un pommier -je n'ai jamais su comment- et ne pouvait pas en descendre. Elle avait trop peur. Alors j'ai secoué l'arbre, et ta mère avec ! Heather était furieuse, mais au final, soulagée que je l'ai aidée. Je dois l'avouer, même à 50 ans mon physique n'était pas déplaisant. Il faudra que je te montre une photo. Bref, nous étions charmés l'un par l'autre. Mais comme la campagne n'était pas un lieu des plus romantiques, je l'ai invitée dans un restaurant, avec vue panoramique. Nous avions bien ri... C'était le bon vieux temps..."

J'adorais cette histoire. Elle était tellement romantique... Bon, revenons à ma première poupée. Je vous préviens, mon histoire est vraiment longue. J'espère que je ne m'égare pas trop parfois. Alors ma poupée... J'en prenais toujours soin. J'avais quoi, cinq, six ans ? La guerre était belle et bien finie, toutes les écoles étaient en paix et je pouvais y aller sans craindre des bombes. Parce qu'avant, ils craignaient les bombes... J'amenais donc mon jouet à l'école, et cette poupée faisait fureur auprès de mes copines. Je leur racontais des histoires totalement inventées et fantastiques sur la manière dont j'avais eu cette poupée. Elles le savaient, mais adoraient quand même. J'étais un peu la star de la classe. 

J'avais des amies, une maison, un jardin, une bonne éducation, un père. Mais quand celui-ci mourut, tout ce que j'avais fut perdu. Je devais aller dans un orphelinat. Je ne voulais pas. Je maudissais William -mon papa- de m'avoir laissée tomber. Malgré tout, je savais qu'il ne voulait pas non plus mourir et me laisser derrière. Mais c'était trop tard, je fus orpheline à 8 ans. 

Mes doudous en main, on m'envoya dans un endroit, où une femme était assisse à un bureau. Elle me posait des questions, comme : "Veux-tu aller dans une famille d'accueil ?" ou "Dans quel orphelinat voudrais-tu aller ?" Mais moi je ne savais pas quoi répondre alors je lui ai juste dit : "Comme vous voulez." J'étais encore toute petite, j'avais peur de cette inconnue. Papa m'avait toujours dit de ne pas se fier aux inconnus. La femme s'était aperçue que je n'étais pas à l'aise, et prit une décision pour moi. Je fus envoyée dans un orphelinat dans une campagne. Comble de l'ironie, c'était la même campagne que celle de mon père et de ma mère. J'ai pu être proche des jeunes esprits de William et Heather pendant près de dix ans. 

Il s'est passé des choses en dix ans, plein de choses. Déjà, je voulais revoir les esprits de mes parents. Des jeunes de l'orphelinat avait dit que les fantômes existaient, et je me suis mise au travail. J'ai lu tous les bouquins qui parlaient d'activités paranormales, et d'invitation. J'y croyais dur comme fer. D'ailleurs, même aujourd'hui j'y crois ! Je suis sûre d'être déjà entrée en contact avec l'âme de papa et maman. Les autres se moquaient un peu de moi, mais étaient surtout attendris par mon acharnement à vouloir revoir mes parents. Ils pouvaient le comprendre : ils étaient comme moi. On se comprenait tous. 

Les enfants de l'extérieur, eux, ne nous comprenaient pas. Mais ils n'avaient pas besoin de comprendre. Nous étions tous une grande famille, nous autres orphelins. Ce fut de très bons souvenirs. Les autres aimaient m'entendre parler de moi et des histoires que me racontait William. Je parlais, parlais pendant des heures. Comme là, quoi. Même si au début, j'avais cru que j'aurais du mal à m'intégrer. 

J'avais donc huit ans, et quand je suis entrée et que la femme m'a présentée aux autres enfants, ils m'avaient tous regardée comme si j'étais une bête étrange. Mon seul soutien, cette femme, partit sans même me regarder. Je fus lâchée dans un endroit inconnu. Au début, seule une gentille tutrice me montrait le chemin à suivre. Résultat, lors de ma première nuit là-bas, j'ai voulu dormir avec elle. Elle a accepté, et j'étais tellement contente ! Le lendemain, au petit déjeuner -ce sont des souvenirs très précis, car je n'oublierai jamais les premiers jours- les autres ont commencé à me parler et à vouloir me connaitre. Comme je n'étais pas timide, j'ai raconté tout ce que je pouvais raconter. Ils avaient l'air intéressés. Moi qui croyais être toute seule dans cet orphelinat ! Une petite fille de mon âge qui y était depuis sa naissance demanda à jouer avec moi. Depuis, nous sommes devenues amies. Récemment j'ai même appris qu'elle s'est fiancée. Cette fillette avait de beaux traits fins, avec des cheveux noirs soyeux et raides. Ses yeux étaient bridés, je n'en avais jamais vu de tels. Akane -son nom- m'avait raconté que ses parents étaient japonais et qu'ils avaient fui, car leur pays n'était plus que des cendres. Malheureusement, après sa naissance ils furent tués. Mais Kanny était forte, et elle avait l'air de tenir le coup. Nous nous amusions beaucoup ensemble. 

La japonaise était populaire, et donc être amie avec elle m'a fait gagner la reconnaissance de tout l'orphelinat. Bien sûr, par la suite je me fis connaitre par mon propre caractère, mais c'était déjà un bon début pour une petite fille telle que moi qui pensait qu'elle allait être seule toute sa vie. Durant ces années d'orphelinat, j'appris plein de chose. Comme le sport de combat, par exemple. 

C'était avec un garçon, bien plus âgé que moi. Il avait... quoi, dix, onze ans de plus que moi ? Etant donné que j'en avais presque neuf, c'était vraiment un adulte. Il me trouvait adorable, et avait peur que des gens mal intentionnés veulent me faire du mal, car j'avais l'air toute frêle et innocente. Alors il s'est mis dans la tête de m'apprendre à me défendre, et à attaquer. Je lui dois beaucoup d'ailleurs ! Mais je ne me rappelle plus de son prénom... ça va me revenir. Bref, durant un an j'ai appris toutes les bases, et il était fier de moi. Malheureusement, il était devenu bien trop grand pour rester avec nous et il dut partir faire sa vie, comme je l'ai fait il y a peu. Son successeur fut un autre grand, qui était tout aussi gentil que l'autre -ah, je me rappelle, il s'appelait... Giovanni- Donc il était tout aussi gentil que Giovanni, voire même plus. Son prénom était Stan, et c'est avec lui que j'ai passé la plupart de mon temps libre, avec Kanny bien entendu. Toutes les deux, nous sommes devenues des pros en combat rapproché. 

Sinon, ce qu'on faisait aussi durant notre temps libre, c'était courir dans le jardin, et aussi faire du sport. J'étais plutôt basket, tandis qu'Akane préférait le foot. C'est aussi à ce moment là que je me suis mise à faire attention à ma santé. J'avais dix ans, et j'avais lu dans un livre les vertus de la nourriture saine, de l'hygiène et du sport. Kanny était tout autant à fond que moi sur ce sujet. Nous étions devenues les fillettes les plus en forme et les plus propres de tout l'orphelinat ! 

Mais nous n'avions pas que du temps libre, on avait aussi des cours. J'étais une plutôt bonne élève, j'apprenais vite. Nous aimions faire des jeux ludiques en classe, et la maitresse était vraiment sympathique.Une fois, on m'avait balancé une boulette de papier dans la nuque. J'ai ensuite soulevé une table et l'ai jetée sur celui qui m'avait provoquée. J'ai découvert que j'avais une force assez puissante, et les autres me laissèrent tranquille depuis ce temps.

Mais le moment qui a le plus changé ma vie, c'est quand, avec l'orphelinat, nous avions fait un voyage à Silverdawn City. Cette ville magnifique, qui pour nous, qui n'avions connu que notre campagne, représentait le centre du monde, fut le lieu de ma rencontre avec ma poupée. À vrai dire, c'est quand j'ai défoncé la porte d'une maison dans un coin paumée que je me suis rendue compte que ce n'était pas un magasin de vêtements avec des portes étrangement bien fermées, mais le repaire de la Créatrice. Personne d'autre n'était avec moi, et je ne sais pas si ce fut le hasard ce jour-là, mais en tout cas, la Créatrice, impressionnée par ma fougue et ma force, me confia une petite poupée. 

Celle-ci était douce et facile à contrôler, une aubaine pour la petite fille de douze ans que j'étais. Je l'ai ramenée dans l'orphelinat et elle fut d'une aide précieuse pour plein de petites choses, comme débarrasser la table à une vitesse éclair. Je la surnommai "Bride", car c'était mon rêve de petite fille, de devenir une mariée. Bride était connue de tout le village. Une poupée super perfectionnée, ça attirait les regards ! 

Elle nous sauva la vie, un jour. C'était lors d'un pique-nique. Nous étions allongées sur l'herbe, Kanny et moi, bien plus loin que l'endroit où les autres étaient installés. Un ours -un gros ours, génétiquement modifié- débarqua juste devant nos têtes. Nous étions effrayées, nous avions l'impression qu'on allait mourir. Mais ma poupée aux cheveux d'argent vint nous sauver, en découpant l'ours. C'était impressionnant, de voir la carcasse gigantesque de cet animal tomber devant nous. 

Et que s'est-il passé d'autre, dans ma vie ? Ah oui. J'ai eu une passion amoureuse. À quinze ans. Elle s'est mal terminée, et moi même je me demande encore comment j'ai pu tomber amoureuse d'un type pareil. Je croyais que c'était le grand amour, le prince sur son cheval blanc qui venait me chercher. 

J'étais très romantique à cet âge là, et quand une nouvelle personne fut intégrée à l'orphelinat et que c'était un jeune homme, pas forcement beau mais avec du caractère -j'aime les gens avec du caractère qui ne se laisse pas faire- mon esprit et mon cœur se sont immédiatement emballés. 

Ce garçon, Lucas, me traitait comme une poubelle. Pourtant, je le suivais partout et j'essayais de bien me faire voir le plus possible. Mais il me rejetait, encore et toujours. Tenace, je ne le lâchais pas. Jusqu'au moment où je me suis dit que je devais être lourde, et je lui laissai alors plus de liberté. Pourtant, Lucas continuait à m'insulter et à me faire des misères. Son côté "rebelle" que j'aimais tant me gonflais, et je n'ai plus rien ressenti pour lui le jour où il a voulu démembrer ma poupée.

Ceci est du passé, mais depuis ce jour là je n'ai plus envie de tomber amoureuse de quelqu'un. 

Et vint le jour où j'ai du quitter l'orphelinat. J'avais 18 ans, et je me sentais prête à partir de mon petit cocon douillet pour me lancer à l'aventure. Je voulus retourner à Silverdawn City, avec ma poupée. Aussitôt arrivée, il fallait que je trouve un boulot. 

J'ai eu vent des clans et des conflits dans la ville. Etant une détentrice, je pouvais entrer dans un groupe. Les Bloody Dolls me dégoûtaient, d'autant plus que les envies de meurtres m'habitaient parfois et je n'avais pas envie de devenir comme eux. Les Cross Dolls, ça pouvait être sympa mais je considérais que je n'étais pas faite pour entrer dans ce groupe. Je n'étais pas une bobo ni une fille qui était super rebelle. 

Je n'étais pas non plus pacifiste. Je voulais régler les conflits dans la bagarre et dans le sang. Même encore aujourd'hui ! Mais quand je vous ai vue, Luna, j'ai su que je pouvais compter sur vous. Toutes mes violences intérieures, vous les comprenez et vous m'aidez à les purifier. 

Sans vous, que serais-je devenue ? »

Aussitôt son récit terminé, Alyssa sort une photo de sa poche. Elle représente ses parents, lors du diner aux chandelles dans le restaurant chic. Puis Alyssa s'en va, les épaules un peu secouées. 

Tu n'as pas besoin de te retenir de pleurer, je sais que tu veux que tes parents soient toujours en vie...








-And you ?-
Hortenseyounka


Sexe : Patate.
Âge : 14 moutons
Comment avez-vous découvert ce forum ? : Par... moi-même !
Qu'en pensez vous ? : Du bien   
Avez-vous des envies particulières pour le physique ou le caractère de votre poupée ? : Je l'ai déjà xD
Dernière petite question : êtes vous une patata ninja ? x)   


Dernière édition par Alyssa Fey le Dim 22 Juin - 19:29, édité 19 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Artist Dolls


Poupée
Nom de la poupée : Raven
Pouvoir / arme : Un truc bizarre mais pratique + POUVOIR DE SHAKESPEARE DANS TA FACE
Échelle de son humanité: 8/10

MessageSujet: Re: [STAFF] Mais quel est donc ce petit personnage ?   Ven 4 Avr - 14:08

C'est avec toute ma joie et ma gratitude que j'approuve cette fiche.

Un petit gif pour fêter ça:
 

Et tu es officiellement la première membre validée de ce super forum. Félicitations.

Encore un petit gif.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Artist Dolls


Poupée
Nom de la poupée : Raven
Pouvoir / arme : Un truc bizarre mais pratique + POUVOIR DE SHAKESPEARE DANS TA FACE
Échelle de son humanité: 8/10

MessageSujet: Re: [STAFF] Mais quel est donc ce petit personnage ?   Dim 11 Mai - 14:04

Voili voilou!

-Feuille d'identité-
Bride





Prénom : Bride
Arme(s) : Un petit couteau 
Spécialisation : Vitesse
Point faible : Défense
Échelle d'humanité : 7/10

Personnage sur l'avatar : Echo de Pandora Hearts

Bride porte un nom totalement inventé par sa maîtresse (normal, c'est une organisatrice de mariages) et est rapide comme l'éclair. Elle adore faire flipper sa race à Alyssa en faisant bouh juste devant elle. Alyssa a appris des trucs trop badass à Bride, genre les "finish him" de tous les persos de Mortal Kombat pour avoir la classe pendant les combats. Bride force aussi Lyly à manger un peu plus de trucs qu'elle estime "nourrissants" parce qu'elle a peur que sa maîtresse tombe dans l'anorexie à force d'ingurgiter tous ces légumes verts (ce qui ne risque pas d'arriver quand même). Mais le grand talent de Bride, c'est la décoration de pièces montées. Parce que c'est trop marrant pour une poupée de mettre des petites figurines en pâte à sucre sur un gâteau. Bref, le truc entre elles, c'est la complicité.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: [STAFF] Mais quel est donc ce petit personnage ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

[STAFF] Mais quel est donc ce petit personnage ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mais quel est ce sordide personnage ? | RP FINI
» Le personnage le plus alcoolique
» Devenir partenaire ?
» citrouille et bonbon, mais quel merveilleux mélange avons nous la ?[pv Cléa]
» 《Mais, quel est cet endroit ? 》

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Puppet Master :: Le Forum et les Personnages :: Les Présentations :: Les Présentations validées-